«Artel» a creusé un puits artésien pour les habitants d'Ortakichloq qui souffrent du problème d’eau potable propre

13:50 18 June 2021 Jamiyat
3783 0

Selon l’ONU, il y a une pénurie d’eau potable propre dans une région où vit près de 40 % de la population mondiale. Malheureusement, ce problème n’a pas contourné l’Ouzbékistan, notre pays aussi a également un problème d’eau potable propre et il existe des zones reculées aux conditions de vie difficiles. Il n’est pas facile de satisfaire ses besoins quotidiens en eau de la population vivant dans ces zones.

L’entreprise « Artel » a fait du bon travail pour fournir de l’eau potable propre à l’une des zones touchées par le problème de l’eau.

L’appel des habitants d’Ortakichloq du conseil des citoyens ruraux de Tchorvador du district de Zomin de la région de Djizzak à la direction de l'entreprise n'a pas été ignoré. Les villageois, qui depuis de nombreuses années transportent de l’eau potable sur de longues distances et apportent de l’eau dans de longues files d’attente, ont demandé de l’aide à l’entreprise.

Le principal revenu de la population rurale est l’élevage du bétail. Une augmentation du nombre de maladies du bétail causée par une pénurie d’eau, son inutilisable, a causé des dommages perceptibles au niveau de vie de la population. Pour des raisons similaires, les habitants d’Ortakichloq font appel depuis de nombreuses années à diverses agences et organisations pour leur demander de résoudre ce problème. Même leurs appels ont suscité des discussions sur les réseaux sociaux.

 La direction de l’entreprise «Artel» a étudié cette situation et a creusé le puits artésiens pour les habitants du village d’Ortakichloq. C'est-à-dire qu'à court terme, l’eau potable a été extraite à 200 mètres de profondeur pour un coût total de 300 millions de soums. Ce puits artésiens satisfait complètement les besoins en eau potable de la population.

«Auparavant, nos enfants transportaient de l’eau dans des charrettes à ânes de loin. Si vous y allez le matin, votre tour viendra vers le soir. En effet, si vous ne pouvez pas vivre sans eau, alors l'homme, la vie, les cultures et le bétail seront avec de l’eau. Maintenant, il n’y aura pas de tels problèmes, car l’eau est venue, merçi à l’entreprise «Artel», qui est le front de tête pour le travail. Ils ont non seulement pensé à nous, à notre bétail, à nos cultures, et ils ont aussi construit un grand étang. Je nourris aussi mes canards dans l’ étang», a déclaré Khalima Mamatkoulova une habitante du village Ortakichloq.

Selon les responsables d’Artel, la direction de l'entreprise est prête à faire de telles bonnes actions régulièrement.

Sur la base du droit de coopération

Nous Recommandons

Comments

No comment yet. Maybe you comment?

News calendar