Des propositions visant à améliorer la qualité de l'enseignement scolaire ont été examinees

19:47 26 January 2024 Siyosat
39 0

Le 26 janvier, le président Chavkat Mirzioïev a pris connaissance de la présentation sur les mesures visant à améliorer la qualité de l'enseignement scolaire.

Il existe 10 284 écoles dans notre pays. Ces dernières années, des travaux d'envergure ont été menés pour améliorer leurs conditions et augmenter le nombre de places d'écoliers. En moyenne, 400 000 élèves par an terminent leurs études, dont 170 000 poursuivent leurs études après l'école. Dans les pays développés, plus de 50 pour cent des diplômés de l’école entrent dans des établissements d’enseignement professionnel.

À ce jour, une formation professionnelle dans trois domaines a été mise en place dans 208 écoles secondaires. Le nombre de diplômés des écoles ayant des сertificats de connaissance d'une langue étrangère est passé de 6 000 à 18 000 au cours des deux dernières années.

Dans le même temps, il est nécessaire de poursuivre ce travail de manière cohérente, car l’amélioration de la qualité de l’éducation est un processus continu.

Des mesures connexes ont été discutées lors de la présentation.

Aujourd'hui, 500 écoles régionales ont mis en place un système d'évaluation utilisé dans les écoles présidentielles et spécialisées. En conséquence, la part des cours pratiques tels que l'analyse de la situation, la résolution de problèmes, le travail en équipe, basés sur une expérience étrangère avancée, a augmenté jusqu'à 60 pour cent.

La nécessité d'adapter ce système d'évaluation aux critères testologiques internationaux d'ici la prochaine année scolaire a été soulignée. Les écoles elles-mêmes seront également accréditées. Cela servira à introduire des critères d'évaluation internationaux dans le système national, à améliorer la qualité de l'éducation et de la gestion scolaire.

Lors de l'examen de la question de l'augmentation du niveau de connaissances et de compétences des enseignants, des méthodes de travail obsolètes et le faible potentiel scientifique des centres de formation avancée ont été notés. À cet égard, la tâche a été fixée de transformer ces centres dans 14 régions et d'introduire des programmes de développement professionnel pour les enseignants.

La nécessité d'améliorer les programmes scolaires en langues étrangères et d'harmoniser les programmes universitaires avec celles-ci a été soulignée. La pratique de l’enseignement intensif des langues étrangères devrait être élargie.

Comme vous le savez, grâce aux opportunités créées, le nombre d'écoles privées dans notre pays augmente. Cela contribue à réduire le fardeau des écoles publiques et à promouvoir une saine concurrence. À cet égard, des propositions ont été faites pour simplifier davantage les conditions d'octroi de licences pour les écoles privées, ainsi que pour leur offrir des avantages supplémentaires en matière de prêts, d'impôts et de factures de services publics.

Les personnes responsables ont été chargées de lancer une plateforme de suivi des activités des organismes éducatifs privés et de la qualité de l'éducation.

Comme indiqué lors de la réunion, pour mettre en œuvre des réformes à tous les niveaux d'éducation basées sur un concept unique, il est nécessaire d'organiser un bureau de projet. Il sera responsable de l’élaboration de normes et de programmes éducatifs dans l’enseignement préscolaire, scolaire, professionnel et supérieur basés sur les meilleures pratiques.

Le chef de l'État a souligné l'importance de la participation active des dirigeants et des militants des makhalla (le quartier) à la vie des écoles.

- La situation dans la mahalla et l'emploi de la population dépendent en grande partie de l'éducation des jeunes. Il est donc important que le dirigeant de la makhalla et les parents participent plus activement à la vie de l'école et soient plus attentifs aux questions d'éducation et d'acquisition d'une profession par les jeunes, a déclaré Chavkat Mirzioïev.

En effet, l’école n’est pas seulement l’affaire des autorités éducatives, mais aussi des parents, des militants de la makhalla et de l’ensemble de la société. Parce que l’école est le fondement de l’avenir du pays. La même vérité sous-tend le proverbe « Sept mahallas s’occupent d’un enfant ». Les parents accorderont alors davantage d’attention à l’éducation de leurs enfants. C’est très important dans le monde globalisé d’aujourd’hui.

Nous Recommandons

Comments

No comment yet. Maybe you comment?

News calendar