Dans les ambassades et consulats de notre pays au Royaume-Uni, en Allemagne, en Pologne, en Hongrie et au Japon, il est prévu d'introduire le poste d'attaché pour les migrations de travail, et en Arabie Saoudite, le poste de représentant d'agence

18:51 02 April 2024 Siyosat
35 0

Des propositions sur les questions de rationalisation de la migration et de soutien aux travailleurs migrants ont été présentées au président Chavkat Mirzioïev.
La migration de main-d’œuvre est un processus naturel partout dans le monde. Notre pays prend certaines mesures pour assurer l'envoi organisé et sûr des citoyens travailler à l'étranger. Au cours des deux dernières années, l'Agence pour les migrations externes de main-d'œuvre a organisé l'envoi de 70 000 personnes travailler dans les pays développés.
Cependant, certains citoyens partent indépendamment à l'étranger pour exercer des activités qui ne nécessitent pas de qualifications particulières. Leurs conditions de travail et de vie, leur profession et leurs revenus sont différents.
Auparavant, le chef de l'État s'était donné pour mission de faciliter l'accès au marché du travail extérieur et de prendre des mesures pour assurer l'emploi des personnes revenant de la migration de travail. À cet égard, des propositions ont été élaborées pour améliorer le système de migration de travail.
Selon ces propositions, l'Agence pour les migrations externes de main-d'œuvre relevant du ministère de l'Emploi sera transformée en un organisme de gestion sous la forme d'une institution publique. Le directeur de l'agence sera à la fois vice-ministre de l'Emploi et chef du Fonds de soutien aux travailleurs migrants.
Dans les ambassades et consulats de notre pays au Royaume-Uni, en Allemagne, en Pologne, en Hongrie et au Japon, il est prévu d'introduire le poste d'attaché pour les migrations de travail, et en Arabie Saoudite, le poste de représentant d'agence. Afin de résoudre rapidement les problèmes de nos citoyens à l'étranger, des centres d'appels ouverts 24 heures sur 24 seront organisés dans les ambassades et les ministères concernés.
Conformément au principe “le travail à l'étranger commence par la mahalla”, les assistants des maires et les animateurs de jeunesse identifieront ceux qui souhaitent travailler à l'étranger et saisiront leurs données sur la plateforme “Online Mahalla”. Les candidats seront invités à des concours pour les employeurs étrangers.
Une formation professionnelle et une formation ciblée seront organisées dans les établissements d'enseignement professionnel pour les citoyens qui n'ont pas de compétences professionnelles ni de connaissances de la langue. A cet effet, un centre d'enseignement des langues étrangères et de préparation ciblée au travail sera ouvert au sein de l'Agence pour les migrations externes de main-d'œuvre.
Les personnes souhaitant travailler à l’étranger sont confrontées à certains coûts. Désormais, une partie des frais liés au visa de travail, aux billets, à l'évaluation des connaissances en langues étrangères et aux qualifications professionnelles sera remboursée par l'État. Un citoyen qui a reçu un certificat de langue international ou son équivalent se verra rembourser 50 pour cent des frais d'apprentissage de la langue.
La question de l’aide à la recherche d’emploi pour les citoyens revenant d’une migration de travail est importante. En particulier, sur la base de l'expérience de Saykhunabad, ils bénéficieront d'une aide financière pour exploiter des parcelles familiales et générer des revenus, ainsi que d'autres services d'emploi. Les banques rattachées aux mahallas accorderont des prêts préférentiels dans le cadre du programme “Soutien continu aux petites entreprises”. Les institutions médicales proposeront des examens médicaux gratuits aux migrants de retour et aux membres de leur famille. Les centres “Inson” fourniront une assistance sociale aux enfants dont les parents travaillent à l'étranger.

Une entreprise qui embauche des personnes revenant de la migration de travail recevra une subvention mensuelle d'un montant de 500 000 soums du Fonds de soutien à l'emploi pour chaque employé tout au long de l'année. Cette année, 100 milliards de soums seront alloués à ces événements, toutes sources confondues.
Le chef de l'État a donné des instructions pour assurer le fonctionnement efficace de ce système, un service de qualité aux citoyens et la création d'emplois.

Nous Recommandons

Comments

No comment yet. Maybe you comment?

Nouvelles populaires

News calendar